Témoignages

NAPF développe une véritable « intelligence collective »…

Stanislas de Gastines est associé au sein du cabinet EY, qui exerce quatre métiers : audit, conseil, fiscalité et droit, transactions. Membre d’un réseau international, EY est présent sur quatorze sites en France, dont Nantes et Rennes. Le cabinet accompagne les PME, les ETI et les grands groupes dans leur développement en France et à l’international.

 

1) Comment appréciez-vous l’orientation de NAPF vers les entreprises et la volonté de déploiement régional ?

NAPF a en effet une particularité forte dans la mesure où les acteurs de la finance sont avant tout au service de l’entreprise.  La place des  entrepreneurs est ainsi primordiale au sein de l’association, pour bien représenter les différents secteurs de l’économie « réelle ». Cette complémentarité est essentielle ; les dirigeants apportent une expérience à la fois sectorielle, opérationnelle et managériale, qui est toujours très riche.

En tant que réseau, NAPF se caractérise également par une grande efficacité, qui se traduit par le développement d’une véritable « intelligence collective ». En effet, malgré des sensibilités et des profils et différents, l’association a su créer une  culture de la mise en réseau et de bienveillance, qui aboutit à des actions concrètes, non seulement en termes de financements (P2RI par exemple),  mais également à travers des publications (gouvernance, crowdfunding…).

En synthèse, grâce à NAPF, les entrepreneurs profitent de « toutes les forces de la Finance », comme le rappelle sa signature. C’est  un réseau complémentaire aux associations existantes telles que le CJD, le Réseau Entreprendre, le Medef….

Pour ce qui concerne le déploiement régional, il s’agit naturellement d’un impératif. Ouvert dans un premier temps aux Pays de la Loire, il est nécessaire de l’élargir aujourd’hui à l’ensemble du Grand Ouest, ce qui inclut bien évidemment la Bretagne A l’image de nombreuses sociétés de services, les Pays de la Loire et la Bretagne sont d’ailleurs très souvent regroupées au sein d’une même unité de management, ces deux régions étant d’ailleurs de plus en plus interconnectées.

 

2) Que vous apporte l’implication de vos collaborateurs proches dans NAPF ? Y êtes-vous favorable ? Pourquoi ?

Cette implication est essentielle car elle permet de développer « l’esprit réseau » chez nos plus jeunes collaborateurs, grâce à la commission NAPF Jeunes Managers, qui permet également de préparer l’avenir de la place financière. En effet, cette commission constitue une  pépinière de jeunes talents au sein de NAPF !

 

3) Quel est le rôle des entreprises et des entrepreneurs dans une place financière ?

On n’entreprend et on ne réussit pas seul… Notre force est collective ! Au cœur de la réussite, il y a l’entrepreneur, et ce dernier doit être bien accompagné. C’est la mission originelle de NAPF.

Dans les environnements anglo-saxons, nous constatons souvent que les PME / ETI sont très orientées vers les clients et la finance, par rapport aux entreprises françaises qui sont davantage tournées vers leurs produits et leurs technologies. La finance ayant un rôle clé dans le développement des entreprises, la mission de NAPF est aussi de mettre à la disposition des entrepreneurs toutes les compétences des métiers de la finance.

Autres témoignages